• Episode 12 - Accord de coeur et de corps

     

    Episode 12

     

     

     Episode 12

     

    " Lalala Laalaaa laa"

     

    C'était une nouvelle matinée et Angéline souriait. Elle souriait devant la simplicité du bonheur qui lui étreignait le coeur avec douceur. Elle n'aurait jamais pû rêver d'une telle chose, quelques semaines auparavant. Sa condition avait changé. Elle avait recouvré sa mortalité natale et vivait désormais pleinement son humanité.

     

    Episode 12

     

     

    Une humanité nouvelle qu'elle ne vivait seul. A ses côtés se trouvait Jolan, l'homme qui l'avait sauvé de sa déroute sentimental, et ses deux chiens : Sakari et Tyee.

     

    La belle venait de se lever et chantonnait avec loisir. Chose qui fit sourire son compagnon alors qu'il entamait sa dernière bouchée. C'était une nouvelle matinée et il aimait voir sa compagne aussi chantante et gaie. Alors qu'elle terminait son étreinte avec la chienne, elle sembla enfin le remarquer. Cela fit sourire Jolan qui quitta son siège et la rejoignit en ouvrant les bras.

     

    Episode 12

     

     

    Sans un mot, elle se glissa contre lui et l'étreignit avec douceur. Elle était sûre de ses sentiments envers lui. Elle repensait à ce qu'ils avaient traversé ensemble, ce qu'elle lui avait subir et comment il l'appelait. "Monstre". Celui amena un sourire un peu amer sur les lèvres de la belle. Le jeune homme le remarqua et posa une main sur sa joue, curieux.

     

    - Je repensais au passé, Jolan.

     

    - Et qu'est-ce qu'il te dit, ce passé ?

     

    - Que tu étais un sacré muffle !

     

    Elle s'éloigna de lui en riant, entamant une petite course tranquille. Cela fit sourire Jolan à son tour qui la poursuivit tranquillement. Cela était vrai. Il ne l'avait jamais accueilli à bras ouverts. Au contraire, il ne souhaitait pas la voir à cette époque. Et il s'était montré odieux pour l'éloigner de son coeur, déjà bien meurtri.

     

    Episode 12

     

     

    Plus tard dans la journée, une jeune invitée se montra sur leur terrain. Alors qu'Angéline sortait les poubelles, elle trouva sa nièce tout sourire qui trotta jusqu'à elle.

     

    - Guenièvre ?

     

    - Ouiii ! C'est moi !!! Fit elle en exagérant les dernières syllables.

     

    - Mais qu'est-ce que tu fabriques ici ?! Et l'école ?

     

    L'adolescente soupira tout en se massant la nuque. L'école était bien le dernier de ses soucis, actuellement. Elle était en proie de doute et de tourments. Et l'unique responsable était sa propre mère. Comme toujours. Et comme toujours, elle venait trouver refuge chez sa tante préférée. Angéline soupira à son tour en voyant le visage souriant de sa nièce passer à la tristesse.

     

    - Bon entre, on va discuter.

     

    Episode 12

     

     

    Elles étaient installées sur le banc en osier, et Angéline entra directement dans le vif du sujet. Guenièvre était une jeune fille sérieuse et agréable. Elle n'avait pas pour habitude de ne pas aller en classe. Cela était étrange et Angéline n'aimait guère cela.

     

    - Alors ? Tu me racontes ?

     

    Elles avaient beau être de deux générations différentes, elles étaient comme deux meilleures amies. Avec son état vampirique, Angéline n'avait pas vieilli, alors que sa propre jumelle -Alix- venait de passer à l'âge adulte et que son aîné était déjà en primaire.

     

    Episode 12

     

     

    - Y'a rien à raconter, Angé' ! Tu connais Maman. Toujours prompte à râler pour un rien.

     

    C'était vrai. Aurélianne était comme ça : têtue et râleuse. La cadette soupira et fixa avec désarroi sa nièce. Guenièvre avait également hérité de cet entêtement familiale. Cela la fit tristement sourire avant de croiser les bras et exiger de plus amples informations.

     

    - D'accord, d'accord... J'ai parlé à Maman de mes pouvoirs.

     

    Les bras d'Angéline lui tombèrent. Elle n'aurait jamais cru que Guenièvre ferait une telle chose, vu qu'Aurélianne était hermétique à tout ce qui se rapporte à la magie et l'univers fantastique. La blonde soupira et plaça une mèche de cheveux derrière son oreille.

     

    Episode 12

     

     

    - Attends... Tu lui as dit et elle ne t'as rien dit ?

     

    - Oh si ! Elle m'a traité de menteuse et lorsque je lui ai montré le sort de la pomme, elle s'est évanouie. Heureusement que Milan était là pour la rattraper.

     

    Cette scène fit rire avec éclat Angéline. Sa soeur, sa si "magnifique" soeur qui défaille devant le don de sa propre enfant, c'était d'un comique. Mais Guenièvre souffrait de ce dénie d'Aurélianne, alors la jeune femme se reprit en se râclant la gorge.

     

    - J'imagine que tu as eu droit à un sermon.

     

    - Et non des moindres, j'ai passé une heure debout à l'écouter. Un monologue d'une heure ! Tu te rends compte ?

     

    Oui, et elle souffrait rien que d'y penser. Aurélianne n'avait guère changé et ses discours étaient toujours aussi long. Elle était heureuse de ne plus les subir. Jolan arriva à ce moment dans la pièce, détournant le sujet de conversation. Angéline souffla. Guenièvre était venue ici pour trouver refuge, non de l'aide. Elle était mature et indépendante, elle saurait dompter sa mère.

     

    Episode 12

     

     

    Son téléphone sonna. Elle s'empressa de le sortir de sa poche et lorsqu'elle découvrit son interlocuteur, elle lança un petit regard à Guenièvre. L'adolescente soupira puis reprit sa discussion avec Jolan qui entamait la vaisselle. Angéline secoua la tête et répondit à sa très chère soeur.

     

    - Qu'est-ce que tu veux ?

     

    - C'est comme ça que tu parles à ta soeur, Angéline ?

     

    - Excusez-moi, votre altesse ! Voudriez-vous que je m'incline également ?

     

    - Apolline, arrête. Tu es une adulte maintenant.

     

    Ah ! C'était elle qui disait ça ? Elle manquait pas de toupet, car la première a avoir lancé les hostilités, c'était elle. La plus jeunne fronça les sourcils et se contenta du silence pour toute réponse.

     

    Episode 12

     

     

    - Angéline, je ne veux pas de guerre entre nous.

     

    - Ah oui ? Et bien, commence par accepter ce que ta propre fille te dit.

     

    - Ah... Elle est bien chez toi... j'en étais sûre.

     

    Aurélianne soupira puis un long silence s'installa entre elles.

     

    - Tu sais Apolline, je n'ai rien contre toi. C'est vrai, je n'aurais pas dû t'accuser de la mort de nos parents. C'était une chose naturelle pour Papa et Maman a bien tenté de vivre pour nous, malgré ton départ.

     

    Angéline observa le silence. C'était bien la première fois qu'elle entendait son aînée s'excuser. Elle n'en revenait pas. Guenièvre s'était levée et regardait tour à tour Jolan et Angéline. Elle savait qu'elle ne devait pas rester ici, qu'elle devait rentrer. Mais en même temps, elle n'en avait pas envie. Jolan lui offrit un petit sourire tandis qu'Angéline raccrochait. La jeune femme soupira et fixa sa nièce avec un petit sourire. Elles savaient toutes deux que sa mère n'allait pas tardé à débarquer.

     

    Episode 12

     

    Chose qui arriva assez rapidement. Jolan s'occupa de ce "transfert" tandis qu'Angéline s'était réufigiée dans leur atelier. Elle n'était pas prête à accepter les excuses de sa soeur, même si elle en crevait d'envie. Elle était devant la fenêtre, en train d'observer la mer qui s'agitait paisibliement. C'était le plein hiver mais aucune neige ne pointait son nez. Elle aurait aimé avoir un manteau blanc recouvrir la ville. C'était un charmant spectacle qui la rassurait. Elle n'entendit pas Jolan revenir et lui parler. Elle était complètement dans ses pensées.

     

    Episode 12

     

     

    Elle sursauta légèrement lorsqu'il la prit contre lui. Elle jeta un petit coup d'oeil derrière elle et Jolan lui sourit. Elle avait toujours sa famille mais qu'avait-elle fait pour cette dernière ? C'était vrai, elle était responsable de la mort de sa mère. Anaïs était une battante et pourtant, le départ de sa fille l'avait anéanti. Angéline soupira. Angéline, Apolline... Elle ne savait plus vraiment qui elle était, désormais. Ce prénom qu'on lui offrit à sa naissance, elle avait voulu l'enterrer et l'oublier à jamais. Mais aujourd'hui, elle était de nouveau "Elle", non ?

     

    - Merci.

     

    Un merci pour être là, pour la soutenir, pour la consoler, pour la guider.

     

    Episode 12

     

     

    Sans un mot, elle se retourna dans ses bras et le fixa de ses grands yeux bleus. Le jeune homme déglutit avec difficulté. Cette expression peinte sur le visage de sa petite amie était magnifique, bien que triste. Elle était une mangifique femme qui lui faisait envie depuis tant de temps, mais il savait qu'elle avait besoin de temps. Elle avait vécu des choses traumatisantes et il ne souhaitait la brusquer.

     

    - Jolan... je te dois des explications.

     

    - Pour ?

     

    Elle se mordit les lèvres et baissa le regard. Elle avait tellement fui devant ses avances, qu'elle l'avait sûrement blessé. Elle dansa un petit moment sur ses pieds, cherchant ses mots, lui attendait avec patience et douceur. Sans un mot, elle posa ses lèvres sur les siennes. Elle en crevait d'envie et lui aussi. Leur baiser s'approfondit avec douceur. Il n'y avait rien d'autre que de la passion et de l'amour dans leur échange.

     

    Episode 12

     

     

    - Je t'ai fui si longtemps, Jolan. Mais... Je ne sentais pas prête à passer ce cap. La dernière fois c'était avec ... Lennart et...

     

    Et elle ne souhaitait qu'une chose : oublier. C'était le départ de son enfer et son paradis était devant elle désormais. Elle fixait Jolan dans les yeux. Elle avait les joues rouges et lui aussi. Il souriait tout en lui caressant les cheveux avec extrême douceur. Il lui baisa le front puis les yeux, les joues et enfin la bouche. Elle se laissa faire, trop heureuse de ses baisers.

     

    Episode 12

     

     

    Elle se colla à lui, passant les bras dans son cou. Jolan la fixa un instant avant de sourire car la belle détournait le regard et tremblait légèrement. Il lui baissa le front avant de la prendre dans ses bras afin de la câliner.

     

    - Angéline, je peux attendre...

     

    Elle secoua la tête. Elle était juste intimidité, non effrayée. Elle était écarlate lorsqu'elle posa enfin les yeux sur Jolan. Cela accentua le sourire de l'homme qui la guida jusqu'à leur chambre.

     

    Episode 12

     

     

    Ils s'étaient embrassés, enlacés, caressés, déshabillés avant de se retrouver sous les draps. Jolan la surplombait, son souffle caressant le visage de sa compagne. Elle était timide dans ses gestes, Angéline, et lui aussi. Il n'était pas vierge mais sa vie d'"ermite" l'avait coupé de tout contact humain et cette danse, il ne la connaissait pas vraiment.

     

    - Tu es sûre ?

     

    Episode 12

     

     

    Pour toute réponse, elle captura ses lèvres et l'invita à l'aimer en passant une main sensuelle dans le dos. Elle put le sentir frémir sous ses doigts et cela attisa son propre désir. Elle l'embrassa et roula au dessus de lui afin de le surplomber à son tour. Jolan poussa une petite exclamation, surpris, mais cela lui donna le sourire. Angéline se montrait sous un autre jour et il adorait ça.

     

    Episode 12

     

     

    Ils s'aimèrent avec passion, renouvellant leur danse à loisir. Epuisé, le couple s'effondra sur leur lit, les cheveux en bataille et le souffle court, mais heureux. Angéline était toujours allongée sur Jolan, pantelante et somnolante. Son homme reposait sous elle, sa cage thoraxique se soulevait avec rapidité mais cela apaisait la jeune femme. Elle se sentait enfin entière. Son regard se promenait vers l'extérieur tandis que sa main caressait le torse de Jolan. Elle n'avait jamais ressenti cela. Pas même avec ses anciennes conquêtes. Qu'y avait-il de différent cette fois-ci ? L'amour ? Elle rougit devant sa propre conclusion. Elle réagissait réellement comme une adolescente. D'ailleurs, cela les avait surpris, mais Angéline avait saigné, comme lorsqu'elle perdit sa virginité. En retrouvant son humanité, elle avait réparé son hymène. Cela la rendait triste et heureuse à la fois. Elle n'était plus souillée et s'était offerte pure à l'homme qui occupait une place extrêmement importante dans son cœur.

     

    Episode 12

     

     

    La semaine s'était écoulée sans encombre. Guenièvre bataillait toujours avec sa mère mais elle tenait bon. Angéline avait trouvé un petit emploi dans la librairie du centre-ville et bossait donc les après-midi. Jolan sculptait comme toujours, se forgeant une petite réputation à Meadow Glen.

     

    Episode 12

     

     

    Un soir, Sakari se mit à geindre. Inquiet, le couple se précipita dans l'entrée, lieu où elle avait l'habitude de se reposer. Angéline approcha une main vers la pauvre chienne qui semblait souffrir, mais l'animal lui grogna dessus, montrant les crocs. L'humaine recula vivement, effarée par cette réaction. Jolan lui tapota sur l'épaule et fixa sa chienne, un peu inquiet également.

     

    Episode 12

     

     

    - Ne t'en fais pas, Angéline. C'est normal.

     

    - Normal ? Elle a failli me mordre !

     

    - Elle est en train de mettre bas.

     

    Bas ? Accoucher ? Les yeux grands ouverts d'Angéline se posèrent sur l'animal en plein labeur. Elle couinait et gesticulait les pattes vainement. Alors la petite colère qui habitait Angéline se mua en compassion et inquiétude.

     

    Episode 12

     

     

    Après de longue minute de travail difficile, Sakari mit au monde un jeune chiot plein de vie qui jappait. Attendrie, Angéline se saisit de la petite boule de poil et lui présenta les doigts. Le petit s'empressa de les lui lécher puis la fixa avec candeur. Elle n'avait jamais eu d'animaux de compagnie et cette paire de chien était déjà énormément de travail.

     

    - Comment l'appelle t'on ?

     

    - Okha.

     

    Jolan avait un immense sourire sur les lèvres, alors qu'il était agenouillé et félicitait à la jeune maman. Attendrie, Angéline rendit le petit à sa mère et se mit à la hauteur de son petit ami. Le petit Okha têtait déjà sa mère avec gourmandise. Cela la fit rire.

     

    Episode 12

     

     

    Cette même nuit, alors que tout le monde dormait, Angéline ne trouvait pas le sommeil. Elle erra un bon moment dans la maison avant de sortir afin d'observer le cile. Les étoiles étaient magifiques, même si l'air hivernal était glacé. Elle n'avait pas ce genre de souci lorsqu'elle n'était plus humaine.

     

    Episode 12

     

     

    C'était peut être là, l'unique chose de convenante dans cette condition de vampire. Cette insensibilité au froid... Mais le sommeil qui vous fuit, le moindre rayon de soleil qui vous brûle, cette soif insatiable qui vous tiraille. Angéline était heureuse de ressentir à nouveau le froid, la faim et la fatigue. Les autres se plaignaient de tout cela alors qu'elle savourait à pleine dent sa nouvelle vie.

     

    Episode 12

     

     

    Mais elle avait versé le sang, même si c'était par nécessité. Elle avait des morts sur la conscience. Elle n'avait jamais oté de vie humaine. Jamais ! Elle s'y était toujours refusée. Mais quelques animaux n'eurent guère cette chance et elle s'en voulait. Elle soupira et laissa son bras retomber le long de sa jambe.

     

    Episode 12

     

     

    La vie continuait, hélas, et elle devait vivre avec ses remords et ses regrets. Elle se toucha le ventre. Si elle ne trouvait pas le sommeil, c'était à cause de cet état nauséeux qui ne la quittait que rarement depuis quelques jours. Elle étouffa un hoquet et se sentit mal rien qu'en y repensant. Elle en avait assez d'être aussi faible. Elle ne comprenait pas d'où pouvait venir son malaise. Elle n'avait rien mangé d'étrange et si c'était alimentaire, Jolan serait également touché... Elle soupira et se leva, elle en avait assez. Elle ne souhaitait qu'une chose : Dormir.

     

    Episode 12

     

     

    Mais cette nuit là, Morphée se montra cruel avec elle et lui refusa l'accès au pays des songes. Désabusée et bien trop fatiguée, elle resta au lit toute la matinée, le regard figé sur la vue depuis la fenêtre de leur chambre. Elle adorait cette vue, c'était calme et reposant. On toqua à laporte et elle put sentir le lit s'affaisser légèrement sous le poids de Jolan.

     

    Episode 12

     

     

    - Ca va mieux ?

     

    Elle secoua la tpete faiblement. Non, cela n'allait pas mieux et ce n'était pas prêt de s'arranger. Son ventre lui brûlait tout comme sa gorge. Elle avait passé un bon moment au dessus de la cuvette à vomir et il avait assisté à ça. Entre le mal être et la honte, elle ne savait où poser les yeux. Mais Jolan était là, simplement, tentant de la rassurer sans la juger.

     

    Episode 12

     

     

    Il lui caressa les cheveux avec douceur, comme si elle était faite de porcelaine. Elle lui rendit sa caresse, et lui offrit un léger sourire. Elle était pâle comme la neige et avait d'énorme cernes sous les yeux. Il était inquiet, elle pouvait le lire dans ses yeux.

     

    - Tu veux que j'appelle Cyprien ?

     

    Une nouvelle fois, elle secoua la tête en signe de négation. Cyprien, son frère, était médecin, mais elle n'avait pas besoin de lui. De plus, ils n'étaient plus en si bon terme. Elle avait faillit ruiner sa carrière, elle ne pouvait pas lui demander de la soigner.

     

    Episode 12

     

     

    - Ce n'est rien Jolan. Sûrement une simple fatigue.

     

    - Mais ça fait des jours que tu es comme ça.

     

    Oui, quatre jours qu'elle n'avait rien avalé, sous peine de tout recracher. Elle buvait à peine et la déshydratation lui tendait les bras. Jolan s'occupait d'elle mais elle pouvait sentir la fatigue qu'il ressentait également.

     

    - Je vais dormir sur le banc à partir de ce soir. Lui dit-elle.

     

    Elle n'arrivait pas accepter de le déranger toutes les nuits, toutes les heures. Il avait besoin de se reposer aussi. Elle ne souhaitait aucunement le voir malade. Il lui prit la main et entrelaça ses doigts avec les siens. Sa poigne était forte et rassurante, bien qu'un peu tremblante, elle planta alors son regard dans le sien et put y lire une certaine tristesse.

     

    - Ne dit pas de bêtise.

     

    - Mais tu as besoin de dormir...

     

    - J'ai besoin de toi à mes côtés, Angéline. Rien de plus... Alors ne dis plus jamais que tu veux t'éloigner. Je ne te le pardonnerais pas.

     Elle ne dit rien, et resta silencieuse, une larme s'échappa de ses yeux. Elle savait pertinemment pourquoi il disait cela. Il repensait à sa soeur et sa nièce, morte toutes les deux à cause de Lennart. Il n'avait plus personne. Il n'avait plus qu'elle...


  • Commentaires

    1
    Chocolat
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 17:41

    LA SUITE !!! LA SUITE !!! 

    Trop contente que tu sois de retour !!^^

    2
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 22:31

    Ahaha XD Elle viendra doucement la suite, car j'ai un peu de mal à voir ce que je peux encore raconter avec ma petite famille !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :