• Episode 1

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    L’été… Là où sa fourmillait de vie, chez les Vauganne, c’était un tout autre spectacle. La vie était un peu en arrêt depuis le départ d’Aveline.  Léonie avait troqué sa jeunesse contre des cheveux gris et un supplément de ride suivit peu après par son époux.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Hé ! Adé’ ?

    - Je suis sur l’ordinateur ! Répondit la blonde.

    Adélaïde s’était lancée depuis peu dans une carrière de journaliste. Elle passait son temps sur le net ou à taper ses articles. Si le temps c’était arrêté dans le cœur et dans l’esprit de ses parents, il lui fallait bien vivre et mener ses ambitions à bien.

    - Qu’est-ce que tu fais ? Lui demanda le blond.

    - Je travaille… Quelle question !

    - Tu devrais pas en faire autant.

    - Je veux progresser Aldrick !

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick soupira et s’installa sur le dossier du canapé. Sa sœur avait beau dire qu’elle voulait avancer dans sa vie. Pour lui, elle s’enlisait dans le travail afin de fuir et de combler le manque qu’Aveline lui avait créée.

    - Tu te souviens qu’on a rendez-vous ?

    - Quoi ? C’est déjà l’heure ? S’écria Adélaïde.

    - Et ouais ! Allez, éteints moi ça où on va être en retard.

    La blonde se mordit la lèvre. Il ne lui restait peu de ligne à rédiger, mais elle savait que son frère aimait la ponctualité et qu’en aucun cas il ne devait être retard à ce rendez-vous.  Elle soupira, enregistra et éteignit l’écran, pour retrouver un Aldrick très souriant et à l’air moqueur lorsqu’elle se leva.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent devant une petite maison aux briques blanches. Elle dénotait pas mal avec le reste de la ville, mais elle était toute jolie et fleurie.

    - Et voilà ! On est en retard… Se plaignit Aldrick.

    - C’est pas ma faute si le boulot m’a appelé à la dernière minute.

    - C’est jamais de ta faute, Adé…Râla le blond.

    - Ecoute, pour me faire pardonner, je tiendrais la jambe à Iorhaël !

    - Tu es un amour ! S’écria faussement mielleux son petit frère en l’attrapa par l’épaule.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    A l’intérieur, ils retrouvèrent deux amis qu’ils s’étaient fait à l’université. Adélaïde était ressortie major de sa promotion et obtenu son diplôme en Communication. Son frère avait lui réussit haut la main ses études en Education Physique.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    L’ambiance était joyeuse et calme, comme toujours entre les quatre compères.  Iorhaël tenté de remporter le défi qu’imposait le jeu. Adélaïde n’était pas réellement branchée console et jeu vidéo mais elle aimait rester près d’eux pour les regarder s’amuser, et participer aux conversations.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Ah non !! Pas par-là ! Hurlait le roux.

    - Mon vieux, t’es pas doué !! Se moqua l’homme au collier.

    - Franchement, Ior’… Tu veux pas passer à autre chose ?

    - Aldrick le râleur le retour ! S’exclama le roux.

    - Oh bon ça va ! Tu vas pas t’y mettre Ior’… Je dis simplement qu’on devrait profiter du soleil.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Sans moi, les gars ! Je sens que je vais gagner ! J’peux pas lâcher comme ça !

    - Un vrai geek ma parole ! S’écria l’homme au collier.

    - Tu t’es vu Mathis ?

    - Argh ! Fit-il en se tenant le cœur. Touché en plein cœur…

    - Vous êtes pitoyable…

    - Bon je vais aller dérider notre bon vieux Al’ le râleur. Proposa Mathis. Adélaïde, tu viens avec nous ?

    - Et bien… Un regard de son frère la fit réfléchir. Non, je vais rester avec Iorhaël. Je trouve ça drôle de le voir mourir à chaque virage.

    Mathis regarda Adélaïde avec de grands yeux, surpris, mais haussa les épaules et traîna Aldrick à sa suite, qui de sa bouche forma le mot "Merci".

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle se leva et s’installa à côté du roux qui menait la vie difficile aux voitures concurrentes. Elle prit une manette et rejoignit la course.

    - Bon et si tu me montrais ce que tu as dans le ventre ? Le provoqua-t-elle.

    Sur ces mots, Iorhaël fronça un sourcil et sourit.

    - Quoi ? Dit-elle un peu méchamment.

    - Rien, rien ! La belle Adélaïde digne enfin partager une partie avec moi, après tant de temps.

    Ce qu’il gagna ? Un regard mauvais.  Adélaïde avait bien du mal à supporter ce garçon car il était assez bravache et lourd dans un sens. Son sens de l’humour était pitoyable et il avait une tendance à se la jouer. Non, vraiment, elle avait du mal avec lui.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Après avoir troqué leur vêtement pour une tenue de sport plus décontracté, les deux hommes se retrouvèrent sous le panier. Aldrick attendait son tour, tout en dévorant des yeux l’homme à la peau mate.

    - Dis-moi… Tu as payé ta sœur ou un truc du genre pour qu’elle reste avec lui ?

    - Tu me prends pour qui ? S’esclaffa Aldrick. Le regard qu’il lui lança fit sourire le blond. C’est sa punition pour nous avoir mis en retard ! Dit-il fièrement.

    - Ah ?! Tu es bien cruel comme frère. Tu ne devrais pas la choyer et l’aider plutôt ?

    - Je suis le "petit" frère, moi mon rôle c’est d’être un ch*eur et d’amuser cette dame.

    - Aha ! Tu marques un point !

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick enchaîna avec un coup magistral, le ballon allant directement dans le panier. Il se rattrapa au cerceau, mais sa main dérapa et… et se retrouva, fesses au sol, l’air stupéfait, sous les rires de son ami.

    - Joli !!

    - C’est ça… Moque-toi…

    - Pardon… Tu ne t’es pas fait mal ?

    Avec une moue boudeuse, Aldrick tendit une main vers Mathis. Cela le fit sourire et il hissa le blond sur ses jambes.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick le retint par la taille, fermement. Mathis le regarda alors. Il y avait dans son regard ni surprise, ni dégoût, juste une envie profonde.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Mathis… Entama le blond d’une voix douce, tel un murmure.

    L’autre homme glissa une main contre sa joue et lui caressa la peau. Aldrick pouvait sentir ses pommettes en feu. Mais il ne pouvait se détacher de lui.

    - Ne dis rien, Al…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Et comme si ces mots étaient une autorisation, Aldrick s’empara des lèvres de Mathis avec douceur et passion. Il y mit tout son cœur, tout ce dont il avait de dire depuis tant de temps. Il avait eu le coup de foudre pour ce bellâtre musclé. C’était lors d’une rencontre intersection à l’université. Aldrick et Adélaïde venait d’arriver dans la ville afin de s’y inscrire et faire le tour de l’école. Ils tombèrent alors sur une rencontre sportive et décidèrent d’y aller. Le match avait commencé depuis longtemps et ce fut à cet instant qu’il le vit pour la première fois. Mathis venait de mettre un panier, remportant la victoire à son équipe. Son sourire était éclatant et unique. Aldrick tomba immédiatement amoureux. Lui venait de rompre avec son amour du lycée… Il se sentait à nouveau vivre.

    - Je t’aime… Lui souffla Aldrick contre ses lèvres.

    - Je sais.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Alors que la nuit tombait, Adélaïde sortit pour prendre l’air. L’odeur de bière et de transpiration commençait à la rendre malade. Elle respira profondément, sentant vivante. En plus de ces odeurs, elle ne pouvait plus souffrir Iorhaël. Il ne cessait de sortir des vieilles blagues vaseuses, à la limite de la misogynie.

    - Raaaah ! j’en peux plus ! Hurlait-elle. Ce type est une horreur !

    - Qui ?

    Elle se retourna vivement, et tomba nez à nez avec l’horreur en question. Elle arqua un sourcil et se mit sur la défensive.

    - Même ici, il faut que tu me suives ?

    - Ben… C’est qu’entre ton frère et Mathis… J’avais pas envie de jouer la chandelle tu vois… Avoua le roux.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Et ? Ce sont tes amis, non ? Tu ne peux pas leur faire faux bond.

    - Je crois qu’ils sont trop occupés pour remarquer que je ne suis plus là ! Si tu vois ce que je veux dire. Ajouta-t-il avec un clin d’œil et un air salace.

    Cela la fit soupirer. Elle ne pouvait plus le voir. C’était écrit et fixé !

    - Mais arrête ! J’en peux plus Iorhaël ! J’en peux plus de tes blagues à ras les pâquerettes ! On a plus dix ans ! Faut grandir m*rde ! Tu m’én…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle ne put continuer sa phrase, car les lèvres du roux lui firent obstacle. Elle tenta de se débattre, en lui donnant des coups contre le torse, mais il resserra son emprise. Elle s’étonna de la force de cet homme car elle ne lui aurait jamais soupçonné une telle emprise sur elle. Elle se sentait toute petite au creux de ses bras.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    La caresse de ses lèvres s’estompa et elle put voir ses yeux bleus la fixer avec amour. Elle resta là un petit moment, ne sachant quoi faire. Le silence était pesant, bien trop pour son pauvre cœur. Le regard d’Iorhaël était insoutenable mais à la fois envoûtant.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Bon… voilà… Dit-il avec gêne.

    - Quoi ?! C’est tout ?

    - Il n’y a rien ajouté, non ?

    Bien sûr que si il y avait à ajouter ! Que signifiait ce baiser ? Que signifiait cette étreinte ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi elle ?

    Il allait partir, mais elle le rattrapa par le poignet. Elle n’arrivait pas à le regarder droit dans les yeux. Son cœur n’arrêtait pas de battre. Elle pouvait sentir chaque pulsation. Elle risqua quand même un regard vers lui et put découvrir que les joues du jeune homme étaient aussi rouges que ses cheveux. Elle sourit malgré elle.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Si… Nous devons parler…

    - Mais de quoi ?

    - Assis-toi. L’invita-t-elle. Tu n’as rien à me dire ? Insista Adélaïde en le cherchant du regard.

    - Non… Souffla le roux en la fuyant.

    - T’es un vrai gamin…

    Elle soupira et se concentra sur le ciel. L’herbe était fraiche et légèrement humide.  L’air était vivifiant. Elle ferma les yeux et tenta de calmer son cœur. Elle avait besoin de réponse, mais l’homme qui se trouvait à ses côtés n’était pas prêt à les lui fournir.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle put sentir de la chaleur sur une de ses mains. Elle remonta le long de son bras et tomba nez à nez sur Iorhaël qui se grattait le bout du nez avec gêne. Elle sourit et lui baisa la joue. Cela étonna le jeune homme qui la scruta puis d’un sourire commun, ils tournèrent leur regard vers le firmament.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Parfois, les mots étaient de trop. Pesant et inutile. Un simple regard pouvait briser glace, gêne, mal être. L’histoire n’était pas toute tracée, comme ses étoiles qui écloraient sur la toile marine du ciel, ayant pour mère l’astre lunaire.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    La soirée était largement entamée lorsqu’Adélaïde rentra chez elle, des papillons devant les yeux. Elle n’aurait pas soupçonné Iorhaël ainsi doux et calme, lui qui ne faisait que des remarques lourdes de sous-entendu et frisant le sexisme. Mais elle venait de passer les deux plus belles heures de sa vie en restant tout simplement assise dans l’herbe à fixer le ciel, en silence, dans les bras de cet homme.

    En franchissant le seuil de la maison, elle trouva la demeure vide. Etonnée, elle en fit le tour. La cuisine était vide, comme les salles de bains. La chambre de ses parents aussi. Arrivant dans le salon, elle comprit en voyant la porte ouverte.  Elle franchit cette porte.

    - C’est moi ?! Chantonna la blonde. Je suis désolée Maman, je rentre tard… Oh ! Et Aldrick ne dort pas à la maison ce soir.

    Le silence fut sa seule réponse. Elle soupira et fixa sa mère.

    - Maman ?!

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Léonie sursauta légèrement et fixa sa fille.

    - Oh… Tu es rentrée ? Où est ton frère ?

    - Tu m’écoutes pas… Je viens de te dire qu’il restait chez les garçons.

    - Hum…

    Puis elle retourna à sa méditation. Adélaïde soupira de nouveau. Sa mère venait souvent dans la chambre de sa jumelle et y restait des heures à soupirer.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Chose qu’elle pouvait comprendre, puisqu’ils n’avaient aucune nouvelle d’Aveline depuis son départ. Un simple mot… un simple bon de papier expliquant qu’il ne fallait pas la chercher. De quoi ravager n’importe quel parent sain d’esprit sur ce pauvre monde.

    La jeune fille s’installa sur le lit de sa sœur et observa la pièce. Rien n’avait changé, ni bouger. Sa mère mettait un point d’honneur la dessus : conserver les souvenirs des êtres disparus.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Dis Maman ?

    - Hum ?

    - Tu crois qu’elle ne reviendra jamais ?

    - Je ne sais pas...

    - Au plus profond de toi, tu espères que oui, je me trompe ?

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Quelle mère serait-elle si elle ne gardait pas espoir. Croire sa fille a tout jamais disparue, elle ne pouvait le concevoir. Elle n’avait qu’un seul choix : attendre.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Le lendemain, la pluie était apparue et tombait drue. Mais l’été était bien là, ancré dans le cœur des gens.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Sous son parapluie blanc, Léonie sortit de chez elle afin de relever le courrier et s’acquitter de ses factures auprès de l’état. Elle referma la boite, ne trouva aucune lettre. Alors qu’elle s’apprêtait à faire demi-tour, afin de se mettre à l’abri, on l’interpella.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle se figea sur place, reconnaissant cette voix entre mille. Elle tourna la tête avec difficulté et ce qu’elle vit lui déchira le cœur. Il saignait si fort qu’il lui semblait qu’il pleurait à la place de ses yeux.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Et comme miracle, la pluie cessa. Léonie se croirait dans un rêve. Ebahie, elle regarda vers le ciel, tendit les mains. Elle se pinça même le bras. Rien… Tout cela était réel.

    - C’est toi ? Murmura la vieille femme.

    - Oui… Répondit dans un souffle la visiteuse.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Les parapluies s’envolèrent, propulsés par leur propriétaire, qui s’élançait désormais. Une étreinte de mille maux. Une étreinte d’amour et de passion. Une étreinte de retrouvaille.

    - Tu m’étouffe, Maman… Suffoqua Aveline.

    - Mon bébé… Mon bébé est revenu… Ne pouvait s’empêcher de psalmodier Léonie tout en pleurant.

    - Oui Maman… Je suis revenue…

    Sans un mot, la mère prit la main de la fille dans la sienne puis la conduisit à l’intérieur. La porte se referma sur elles. Léonie lui fit signe de ne pas bouger.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Wyaatt !! Hurla-t-elle à travers toute la maison.

    - Qu’est-ce qu’il se passe ? Demanda-t’il en arrivant dans l’entrée. Qu’est-ce que tu as à cri…

    La stupeur le fit se taire. Wyatt était figé sur place en découvrant sa fille sur le seuil de sa porte, fragile et aussi fébrile qu’un oisillon. Léonie se colla à lui.

    - Tu as vu, elle est là…

    - Elle est …

    - Oui mon Wyatt… Aveline est de retour.

    - Bonjour Papa… Tenta-t-elle du bout des lèvres.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Il ouvrit un bras et accueillit sa fille en pleure contre lui. Elle tremblait sous son étreinte. Léonie versa des larmes elle aussi. Touchée, émue… Tout cela semblait si irréel. 

    - Je suis désolée… Papa, Maman… Tellement désolée…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick arriva à son tour dans l’entrée et ce qu’il vit le subjugua. Léonie remarqua sa présence et s’approcha de son fils et lui confirma que, oui, ceci n’était pas un rêve. L’enfant chéri était de retour.

    - Tu es ici maintenant. Et c’est tout ce qui compte, ma fille.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Les deux enfants se retrouvèrent seuls, après un long moment larmoyant. Wyatt dut aller travailler et Léonie avait besoin de se reposer.

    - C’est fou ce que tu as pu grandir, Al…

    - Et oui ! Tu es partie un sacré bout de temps, il faut dire.

    - Je sais… J’aurais aimé être présente lors de ton anniversaire. J’espère que tu me pardonneras…

    - J’ai bien une requête.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Laquelle ? Demanda Aveline, une fois installée dans le canapé.

    - Je veux tout savoir !

    - Tout ? Répéta t’elle perplexe.

    - Ton départ, pourquoi es-tu partie, où tu es allée… tout…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Et bien… C’est vrai que je vous dois des explications…

    - Pas qu’un peu !

    - Mais je ne sais pas par où commencer…

    - Par le début ? La taquina t’il.

    Cette plaisanterie arracha un léger sourire à son aînée, qui s’installa plus confortablement dans le canapé. Elle avait besoin de se remettre les idées en place, tout comme les évènements. Elle observa la demeure. Rien n’avait changé après tant de temps. Même l’odeur était identique –si on omettait le parfum de son frère.

    - Par le début donc…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    J’ai longtemps voyagé, entre le train, l’avion et la voiture. J’ai fait beaucoup d’auto-stop. J’ai rencontré beaucoup de monde et je suis enfin arrivée à Dragon Valley.  C’est une très belle ville. Enfin était, car désormais, ce n’est plus qu’une ville fantôme. Un mal a décimé la population il y a quelques années. Tu sais, Aldrick, je ne suis pas partie sans but… Je mettais inscrite à une session de fouille et de recherche archéologique et scientifique. On m’envoya là-bas.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Je sais, je sais… Ce n’était pas un sujet honteux ou quelque chose du genre, qui méritait qu’on en discute, mais j’avais besoin de partir loin, très loin, afin de me recentrer. De comprendre qui je suis. Et ça, Maman n’aurait jamais pu le comprendre. Je voulais aussi que ne me trouve pas. Être loin de tout…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Pari réussi... Dragon Valley était mort, pas un habitant, pas un collègue. J’étais seule. Totalement seule. Comme sur une île déserte, mais sans mer ou océan pour barrière. Mon oasis était la petite maison mis à ma disposition. Je suis restée bien plus longtemps dans cette bicoque qu’à l’extérieur, mon but était de trouver la cause de tant de décès.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    J’ai tourné, tourné et encore tourné le problème dans ma tête. Sans cesse, il était question de cela. Nuit et jours. Jamais je ne m’arrêtais. Je mangeais sur le pouce, avalant parfois de simple jus de fruit pendant des jours. Je dépérissais, en quelque sorte. Comme lorsque j’étais à la maison.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Et une nuit, j’ai enfin compris. Non pas la raison de la décimation de la ville, mais de mon exil. J’ai fui et non voulu prendre mes problèmes à bras le corps. J’ai fui, tout simplement. Fuit Maman, Papa, ma personnalité désastreuse. J’avais toujours rêvé de liberté, tu sais ? Et là, j’en avais beaucoup trop.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    C’était comme une overdose. Et chaque soir, je redescendais sur terre : malade et incontrôlable. Mon mal être je l’ai déversé, encore et encore. La proie la plus facile, la victime, c’était Maman. Je savais qu’elle était faible. Elle apparait forte, Aldrick, mais notre mère n’est pas un roc. Loin de là ! Tu ne connais pas son passé. Elle n’a jamais voulu nous le dire, mais Magnus était plus éloquent à l’époque. Alors je lui ai demandé et ce que j’appris m’a bouleversé. Je n’arrivais plus à haïr notre mère.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle était pour moi qu’une éternelle adolescente qui vieillissait de corps, mais pas d’esprit. La perte d’un frère ravage bien des cœurs et des histoires de famille, petit Loup. Et la perte d’un enfant fait naître des rancunes comme de la culpabilité. Alors j’ai compris où était ma place, où étaient mes erreurs. Au lieu d’haïr, je devais aimer. Alors, je repris mes bagages et je suis rentrée, sans terminé ce pour quoi j’avais signé.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick ne disait mot. Le récit de sa sœur était brut et déconcertant. Mais à la fois compréhensible. Elle avait besoin de faire le point sur elle-même, et venait d’y parvenir. Elle était en paix avec elle-même et désirait désormais faire la paix avec leur famille.

    Mais alors qu’il allait lui répondre, Mathis arriva un grand sourire aux lèvres. Sourire qu’il perdit lorsqu’il vit Aveline dans les bras de son frère.

    - Euh… Bonjour ? Dit simplement Aldrick

    - C’est ça, bonjour… Qui c’est ?

    - Ma sœur, Aveline. Enonça le blond en croisant les jambes.

    Le visage du visiteur se transforma laissant transparaître son soulagement. Cette réaction fit rires doucement la brune qui salua à son tour l’intrus.

    - La fameuse Aveline. Je suis Mathis.

    - La Fameuse ? Répéta la jeune femme.

    - C’est pas pour être méchant. Mais faut dire que tu as retourné un peu tous les esprits de cette famille.

    Cette affirmation fit baisser la tête à la jeune femme. Elle allait désormais devoir vivre avec les préjugés et les reproches.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Aldrick se leva, pressa légèrement l’épaule de sa sœur et lui offrit un de ses sourires dont lui seul à le secret.

    - S’il te plait, Mathis. Ne l’embête pas. Elle avait ses raisons.

    - Ouais mais bon… Ça craint un peu de vous avoir laissé tomber. Sans vouloir t’offenser ! Ajouta-t-il expressément en regardant Aveline. 

    - Je sais… Et je ne cherche pas la rédemption. Par contre… Aldrick, et si tu me présentais ?

    - C’est Mathis, un ancien camarade de l’université…et…

    - Et ? Insista la brune.

    - Son petit-ami. Termina Mathis.

    Un timide sourire naquit sur les lèvres d’Aldrick. Leur relation était nouvelle et le savoir lié à cet homme lui faisait un drôle d’effet.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Mathis s’installa entre les deux Vauganne et ils discutèrent un long moment de tout et de rien. Des études, comme des recherches d’Aveline. Des ambitions de chacun, des projets, de la vie. L’avenir…

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Un peu plus loin, dans une autre pièce de la maison, se trouvait un autre couple tout fraîchement créée et plus timide. Adélaïde peignait avec mélancolie. Elle repensait à sa sœur, son départ. Etait-elle la cause de cela ? Où était-elle en ce moment ?

    Lassé de la voir soupirer ainsi, Iorhaël se leva et lui ceignit la taille de ses mains. Il put la sentir se raidir à son contact. Cela le toucha un peu. Adélaïde était sauvage, quant à ses sentiments. Et le contact avec autrui n’était pas une seconde nature chez la blonde.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Allez ma biche, déride-toi un peu. Je ne te ferais rien sans ton consentement.

    - Comme hier ? Rétorqua-t-elle avec sarcasme.

    - Hier… c’était hier. Dis-toi que ce sera la seule et unique fois.

    Alors il ne tenterait plus rien à son encontre ? Plus jamais il l’enlacerait avidement ? Plus jamais il ne l’embrasserait ?

    - Qu’est ce qui te fait froncer les sourcils comme ça ? S’enquit-il.

    - Rien…

    - Et qui est ce Rien ?

    Elle pouffa et se retourna dans les bras d’Iorhaël. Le jeune homme était insupportable et avait le don de la faire sortir de ses gonds mais il était tout aussi capable de la faire rire et de la bouleverser comme personne d’autre ne l’avait fait.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Elle le fixa longuement, droit dans les yeux. Le malaise de la nuit passé n’était plus qu’un souvenir. Souvenir qui la fera sourire, désormais. Aujourd’hui, elle était bien contre lui et voulait encore goûter à ses lèvres. Encore et encore, sans jamais s’arrêter. Mais elle ne s’abaisserait jamais à le lui demander. Elle avait sa fierté.

    Mais le jeune homme comprit ses désirs, et d’une main puissante mais douce il l’amena vers elle et dévora ses lèvres. Ce baiser était différent de leur premier échange. Un peu plus sauvage, plus passionné et langoureux. Leurs langues s’entremêlèrent avec avidité.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Le bonheur était simple et à la portée de tous. Il suffisait d’attendre, tel un chasseur embusqué, et savoir capturer le moment qui se présentait. Adélaïde n’avait jamais connu l’amour, ni jamais pourchassé ce sentiment. Elle avait attendu, patiemment, comme une lionne se tapit dans les herbes hautes et bondit lorsque sa proie est à sa portée.

    Adélaïde ne pensait pas à l’avenir. Le plus important, pour elle, à cet instant, c’était de partager de bon moment avec lui. Tout simplement.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    Le soir venu, l’on dégustait des sushis fraîchement cuisinés par Léonie et les discussions allaient bon train. Aveline raconta de nouveau son expérience et son exil volontaire. Aucun de ses parents ne lui reprocha son départ, car à présent, ils retrouvaient leur petite fille chérie. Elle était calme et silencieuse, mais ce flot de colère n’existait plus.

    Episode 1 - Cette vie qui avance

    - Et si on changeait de décor ?

    - Pardon ? Faillit s’étouffer Aveline.

    - On pourrait faire appel à des professionnels et reconstruire la maison. Quand pensez-vous ?

    Un long silence s’installa. Léonie regardait chacun de ses enfants et son époux, attendant une réponse. Elle venait de penser à ça, comme ça. Une envie, une idée qu’elle aimerait mettre au jour.

    - Mais Maman ?! Tu n’aimes pas notre maison ? S’inquiéta Adélaïde.

    - Si, bien sûr que je l’aime. J’ai énormément de souvenir. Mais le retour de votre sœur est peut être un signe.

    - Un signe ? Se moqua gentiment Aldrick, qui hérita d’une légère tape à l’arrière du crâne de la part de son père.

    - Je vois ce que tu veux dire, Maman, continua Aveline, ça serait comme tourner une page. Aller de l’avant, avec un nouveau foyer.

    Elle confirma en hochant la tête. La famille se fixa et tous acceptèrent. Un nouveau départ, une nouvelle vie et de nouveau souvenir.


    votre commentaire
  •  Episode 2

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Petit matin d’automne, la famille se reposait sûrement entre les murs de leur nouvelle demeure.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Les vivants comme les morts s’éveillaient doucement de leur torpeur. Aveline sortait de ses draps avec difficulté et rejoignit la pièce commune où elle put apercevoir une de ses ancêtres qui profitaient de la nouvelle maison : Aèlys. Il n’était pas étrange pour cette famille de se retrouver en présence de ses morts au petit matin.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Mais pour Mathis qui était un tout nouvel arrivant, ce genre de phénomène le déboussolé. Aveline le rassura plus d’une fois en lui expliquant qu’ils n’étaient ni mauvais ni dangereux. Il fallait voir là des protecteurs. Le militaire qu’était Mathis restait septique.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    - Bonjour les jeunes ! Les salua Wyatt en arrivant à son tour dans la cuisine.

    - Bonjour Papa.

    - Wyatt. Bien dormi ? Demanda Mathis.

    - Assez bien. De quoi parliez-vous ?

    - Mathis a du mal à se faire aux fantômes.

    - Ohh je vois… Se moqua gentiment Wyatt en les rejoignant à table.

    - Ben bravo Aveline ! Ne me dévalorise pas devant mon beau-père.

    Cela fit rire le père et la fille alors que Mathis boudait. Aldrick les retrouva ensemble, en train de rire, alors que son petit ami était pris pour cible.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Plus tard, alors que le soleil se levait également, les cervidés profitaient de la torpeur humaine pour se désaltérer.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Léonie avait assez mal dormi. Elle avait appris la mort de Magnus quelques jours auparavant. Son si cher frère était partit en la laissant derrière lui.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    L’autre couple de la maison profitait des faveurs du printemps pour se conter fleurettes. Adélaïde et Iorhaël ne se quittait jamais –travaillant dans le même bureau en ville.

    - Ces quelques fleurs pour la plus belle des femmes.

    - Vil flatteur ! Elles sont magnifiques !

    - Regarde mieux… Souffla Iorhaël.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Adélaïde s’exécuta et trouva dans le cœur d’une des roses une bague étincelante. Elle resta un moment interdite et compris enfin les intentions du roux.

    - Iorhaël…

    - Avant de refuser, laisse-moi parler… S’il te plait. Elle se tût. Adélaïde, je sais que je suis loin d’être le plus parfait. Que j’ai un humour qu’y t’insupporte, que je ne suis pas le plus bel homme mais mes sentiments pour toi sont authentiques. Et jamais ils ne changeront. Alors… Veux-tu me faire l’honneur de devenir ma femme ?

    La blonde se retint de pleurer. Elle ne s’attendait pas à une telle demande venant de lui. Il était si puéril et rarement sérieux. Mais la lueur qui brillait au fond de ses yeux était si sérieuse qu’elle se laissa convaincre et se réfugia dans les bras de son amant.

    - Bien sûr que je le veux…

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Quelques jours plus tard, Adélaïde se rendit chez leur tante Othilie car elle venait de perdre son époux.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Elle trouva la maison dans un état déplorable, mais la vieille femme était dans bien piètre état. Elle se laissait mourir.

    - Othilie… Il faut te battre.

    - Adélaïde… Tu ne peux pas comprendre. Tu es jeune, tu as encore tes parents. Mais moi, je n’ai plus Rufus. Mon Rufus…

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    - Je suis peut être jeune, fit la jeune femme en la prenant par les épaules, mais je suis amoureuse. Je crois pouvoir deviner la douleur que cela produit la mort de l’être aimé. Mais tu as tes enfants.

    - Muïris et Moïra sont adultes… Ils vivent leur vie, en oubliant leur mère.

    - Mais Séverine et Michela sont encore jeunes, non ? Si ce n’est pour toi, fais le pour elles.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Si certains adultes se laissaient couler face à la mort, d’autres avaient revêtus l’habit du guerrier et se battait. Ce fut le cas de Léonie. Elle avait trop longtemps laissait la mort gouverner sa vie, elle devait désormais vivre pour ses enfants.

    - C’est mou tout ça !! Allez du nerf !!

    - M’man… Souffla Aldrick entre deux mouvements. T’es vachement cruelle.

    - Cruelle ? Tu veux devenir le meilleur ?! Alors on se bouge !!

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Pendant ce temps, Aveline rentrait du travail. Elle avait entamé une carrière scientifique et avait gravit quelques échelons avec facilité.

    - Salut Adé… Dis c’est quoi ces cris ?

    - Ah ça… C’est Maman qui entraîne Aldrick.

    - Tu plaisantes ?

    - J’en ai l’air ?

    - Le pauvre, il ne sait pas à quoi il s’expose…

    - Je crois qu’il vient de comprendre. Se moqua la blonde en entendant de nouveau les cris d’encouragement de Léonie.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Une nuit, la famille se réunit dans l’arrière-cour. Léonie était en larme. Mais ses larmes n’étaient pas une fatalité, car elles étaient remplies de joie.

    - Allons M’man…

    - Laisse-moi en paix, fils indigne.

    - Euh…

    - Laisse la, Aldrick. Maman est juste triste que sa fille chérie ne soit plus rien qu’à elle. Intervint Aveline au loin.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Et oui ! Nos tourtereaux se mariaient enfin.  Ils avaient pris leur temps, dissimulant leurs sentiments pendant toutes leurs études, mais ils franchissaient désormais une nouvelle frontière.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    - Sur cette bague, je jure de t’être fidèle et loyal. Dans la vie comme dans la mort, dans la joie comme dans la peine. Adélaïde Vauganne, acceptes-tu de devenir Adélaïde Houlet ?

    - Sur mes ancêtres et les témoins ici présent, je te jure un amour indéfectible et te promet fidélité et loyauté. Que cette bague soit le souvenir de cette promesse que je fais et mon acceptation à devenir ta femme.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    L’assemblée applaudissait et les grains de riz pleuvaient. Wyatt était très fier de sa fille et la savait entre de bonnes mains. Aldrick lui était sincèrement heureux pour sa sœur. Quant à Mathis, son regard sur son petit ami en disant long.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Léonie… Léonie avait troqué ses larmes contre un immense sourire. Elle devait se faire à l’idée que ses enfants convoleraient. Même si selon elle, il était beaucoup trop tôt pour cela. Ses bébés resteraient éternellement ses bébés.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    La nuit de noce consommée –même si elle le fut depuis longtemps- les mariés reposaient dans le lit de la jeune femme. A tâtons, Adélaïde chercha sa lampe et l’alluma avec difficulté, elle sortit des draps et se massa les yeux. Avec désespoir, elle souffla en regardant l’heure, il était beaucoup trop tôt pour se lever.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Quand tout à coup, elle sentit son ventre la brûler, lui tordant les entrailles. Un étrange goût, infâme, vint lui chatouiller le palais. Ni une, ni deux ! Sans hésitation, elle se précipita hors de la chambre, se fichant royalement du bruit qu’elle pouvait faire.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Elle ouvrit en trombe la porte de la salle de bain et se plaça au-dessus de la cuvette. Cela n’allait pas tarder à arriver. Elle le sentait. Le plus difficile était l’attente. Elle se pencha encore plus et elle se libéra enfin de son mal être en vomissant.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Une fois terminé, elle se redressa et soupira de soulagement, bien que des larmes perlaient au coin de ses yeux. Elle se sentait honteuse et tremblait de tout son être. Il n’était jamais agréable d’avoir des nausées.

    Elle se rattrapa au mur et s’assit avec difficulté. Elle venait de comprendre. Des nausées… Etait-elle enceinte ?

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Elle se rendit compte, enfin, qu’elle venait de s’assoir sur la cuvette alors qu’elle venait de vomir. Elle se sentit sale, très sale. Dégoûtée, elle se dirigea vers la baignoire et y fit couler de l’eau brûlante. Elle défit ses vêtements avec dégoût attendit assise sur le bord de la baignoire que l’eau monte.

    Episode 2 - Ces jours joyeux

    Elle s’y plongea avec délectation et sérénité. Elle sentait bien et se détendait enfin. Elle pouvait réfléchir sereinement. Être enceinte n’était pas une fin en soi mais n’était-il pas trop tôt pour cela ? Car après tout, elle venait tout juste de se marier. Et puis, ce n’était que des suppositions.

    Elle cessa de réfléchir et plongea entièrement dans l’eau. Il était bien trop tard pour réfléchir.


    votre commentaire
  •  

    Episode 3

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Les deux amants profitaient d’un jour de congé pour passer du temps ensemble dans la salle de sport de la maison. Aldrick s’entrainait pour une prochaine compétition sportive tandis que Mathis prenait soin de lui comme le lui avait demandé son commandant.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Son métier de militaire était pour lui exutoire et il adorait la discipline malgré son côté taquin et tapageur. Mais Mathis était assez mature pour faire la part des choses et il savait quand il fallait obéir et rire.

    - Au fait Al’ ?

    - Quoi ?

    - Ça te dirait pas qu’on emménage ensemble ?

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    - On vit pas déjà ensemble ? S’étonna Aldrick en poussant sur l’appareil.

    - Oui mais c’est pas pareil qu’un chez nous.  Qu’est-ce que tu en dis ? Demanda-t’il de nouveau en stoppant son activité pour mieux observer son petit ami.

    Mais Aldrick était débitatif. Il aimait être ici avec toute sa famille, il ne voyait aucune raison de partir. Même Mathis n’était pas un bon prétexte. Il s’avança sur le banc de musuculation et pris une gorgée d’eau. Non vraiment, il aimait de tout son être Mathis mais partir…

    - Alors ? Insistait le militaire.

    - J’en sais rien… Franchement, t’aimes pas ma famille ou quoi ?

    - Tu déconnes ? Je l’adore mais j’aurais aimé un peu plus d’intimité.

    - Mat…

    - Nan mais c’est pas grave ! Dit-il faussement joyeux. C’était une idée comme ça.

    Aldrick soupira et se leva pour le rejoindre et il l’embrassa, comme pour le convaincre de ses sentiments.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Au même moment, dans la chambre d’Aveline, cette dernière étudiait un sujet scientifique qui concernait son projet actuel. Alors qu’elle changeait de page, l’on frappa à sa porte. La voix d’Adélaïde se fit entendre à travers la cloison, demandant si elle pouvait entrer. Chose qu’elle fit après confirmation de sa jumelle.

    La blonde trouvant la brune en pleine lecture s’asseya sur le rebord du lit de sa sœur et l’observa en silence. Ce silence pesa rapidement sur Aveline quitta du regard un instant son livre. La mine soucieuse de sa sœur l’obligea à stopper complétement sa lecture.

    - Qu’est ce qui ne va pas ?

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    La blonde se mordilla une lèvre avant de regarder droit dans les yeux sa jumelle.

    - Aveline…

    - Oh je n’aime pas ton ton…

    - Désolée… Mais je dois te parler d’une chose. Et je sais que ça ne te fera pas plaisir.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Aveline se leva et posa son livre à côté d’Adélaïde et l’obligea à se lever. Elle put sentir les mains moites de la blonde et sa gêne était presque muée en peur.

    - Tu m’inquiètes… Sincèrement. Adélaïde, qu’est-ce qu’il se passe ?

    - Tu vois… Je suis mariée désormais.

    - Oui et ? C’est pas un problème. Oh !! Fit-elle après un petit moment de réflexion. Tu crois que je suis jalouse ?

    - Non… Non ! Aveline… S’il te plait, écoute-moi sans me couper.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Aveline se tût et fit face à sa sœur dans un silence religieux.

    - Avec Iorhaël, on souhaiterait partir.

    - Qu… ?! S’étouffa la brune.

    - Je sais ! Je sais ce que tu vas me dire… Que quitter la famille comme ça c’est cruel. Que je suis une traitresse, une hérétique… Mais nous avons besoin de notre indépendance !

    Aveline se gratta derrière la tête. Elle était assez stupéfaite par cette annonce, triste également, mais la surprise était plus grande. Elle scruta le visage de sa sœur qui était déterminée. Même si elle ne le voulait pas, le couple s’en irait quoiqu’il arrive.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Elle soupira et offrit un léger sourire à sa jumelle.

    - Quoi que je dise, tu t’en iras, n’est-ce pas ?

    - Tu me connais… Tu n’es pas la seule à avoir hérité de Maman.

    - Je sais, mais tu caches plutôt bien ton jeu. Plaisanta la brune. Et pis, je pense que ton envie d’indépendance ne soit pas la seule raison. Ajouta Aveline en posant une main sur le ventre de sa sœur.

    - On ne peut rien te cacher.

    - Je te connais par cœur. Tu es ma jumelle, et même si on est totalement différentes, j’ai bien senti que ton comportement avait changé.

    Ce commentaire fit sourire Adélaïde qui enlaca sa sœur avec une joie non feinte. Elle lâcha quelques larmes tout en lui faisant promettre de ne pas en parler à leur mère.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    L’annonce de la grossesse d’Adélaïde ne tarda pas. Wyatt félicita sa fille ainsi que son beau-fils de façon chaleureuse, tandis que Léonie trépignait de joie. Tant qu’il était impossible de la calmer. Et ce fut Aveline qui en fit les frais.

    - Et toi alors ? C’est pour quand ?

    Cette question ne manqua pas de faire s’étouffer la brune alors qu’elle mangeait son diner. Aveline n’avait personne dans sa vie, elle ne vivait plus que pour son travail et sa famille. Et se voyait difficilement en ménage avec une ribambelle de gamin dans ses jupes. Même si cette perspective enchantait sa mère, Aveline, elle, était loin d’être emballée.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    - Ecoute Maman ! J’ai encore le temps de penser à me reproduire, non ?

    - Oui, mais je te parles pas que de "ta reproduction" comme tu le dis si bien, mais de ta vie en général.

    - Qu’est-ce qu’elle a ma vie ?! S’indigna la brune.

    Cette réplique fit soupira Léonie qui préféra reporter son attention à son assiette plutôt que d’entrer dans un énième débat avec sa fille. Certes Aveline s’était calmée, comparé à avant. Mais elle restait sauvage et contestataire avec sa mère.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Aveline ne voyait pas en quoi sa vie était mauvaise. Elle avait encore ses parents, sa sœur et son frère vivaient heureux en couple et elle avait un travail qui la satisfaisait pleinement. Elle était en bonne santé et encore jeune. Non… Il ne lui manquait rien dans sa vie.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Mais après la réjouissance, ce fut l’heure des remontrances. Adélaïde venait d’apprendre à ses parents son intention de déménager. Wyatt accueillit la nouvelle avec un sourire mais Léonie… Ce fut une toute autre histoire.

    - Non !

    - Mais Maman…

    - Il n’y a pas de mais ! Il y a de place dans cette maison pour ta famille Adélaïde ! Pourquoi tu veux partir ?

    - Tu es bien partie toi aussi ?!

    - Ce n’est pas pareil ! Comment peux-tu comparer ma situation à la tienne ?! S’emporta davantage Léonie.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Adélaïde n’avait pas perdu son frère, ses parents étaient toujours vivants et sa famille toujours à ses côtés, comment pouvait-elle prendre pour exemple la vie de Léonie qui décida cette dernière à prendre son envol, loin de ses origines.

    - Ecoute ma chérie, intervint Wyatt, tu veux bien comprendre qu’elle veuille vivre sa vie, sans que l’on soit sur son dos à jamais.

    Léonie se sentait lasse et soupira. Wyatt était trop coulant et bien trop concilliant, bien qu’elle l’aimât pour cela, il l’exaspérait à toujours vouloir arrondir les angles. Elle put voir que sa fille était attristée par sa réaction. La vieille femme se leva sans dire un mot et quitta la pièce. Wyatt pris la main de sa fille et lui assura que tout irait bien.

    - Tu connais ta mère. Il lui faut du temps.

    - Je sais Papa, mais… j’aurais aimé qu’elle approuve sans hausser la voix.

    Elle se leva à son tour, embrassant son père et lui souhaita une bonne nuit.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Une nuit, le téléphone sonna, réveillant notre bonne Léonie. Encore comateuse, elle décrocha avec peine. Mais ce qu’elle apprit lui fit l’effet d’une douche froide. Ninon, la femme de Magnus, venait de rendre l’âme. Elle accueillit la nouvelle avec une certaine tristesse. Elle constata également qu’il ne lui restait plus grand monde de sa famille. Hormis Othilie, plus personne n’était de ce monde. Cela lui amena la vérité en face : ils n’étaient pas éternels.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Si certains reposaient  à jamais, désormais, d’autre trouvait difficilement le sommeil. Ce qui était le cas d’Adélaïde. Elle passait donc le temps en observant son reflet dans le miroir de sa chambre.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    La perspective d’être mère l’enchantait, à ne point en douter, mais voir son corps se transformer ainsi avait un aspect fascinant et terrifiant. Elle n’était pas obsédé par sa ligne d’ordinaire, mais son ventre prenait un peu d’ampleur. Elle passa une main dessus. Une vie était en elle. C’était magique.

    - Maman est si pressée…

    Iorhaël s’éveilla, sentant le lit froid à ses côtés, il se redressa et vit sa femme en pleine contemplation. Il se leva et la rejoignit pour la ceindre par la taille. Elle lui sourit avant qu’ils n’échangèrent un baiser.

    - Tu n’arrives pas à dormir ?

    - Tu ne me trouves pas grosse ?

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Cette question déclencha un fou rire à Iorhaël qui obligea sa femme à lui faire face.

    - Quoi ?! S’emporta-t-elle.

    - Ma biche, tu es superbe.

    - Tu te moques de moi.

    - Moi ? Jamais ?!

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Elle sentait bien qu’il se moquait d’elle, même si il ne la trouvait pas grosse. Sous ses plaisanteries, il y avait toujours une part de vérité. Elle se vengea alors, en le chatouillant, cela étant son point faible. Il abdiqua rapidement la suppliant d’arrêter. 

    - Alors ?!

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Un beau matin, Mathis et Aveline regardait la télé, passant un peu de temps ensemble. Aveline avait trouvé en le jeune homme une complicité différente de celle avec sa sœur ou encore son frère. Mathis pouvait la juger, la rabrouer, elle savait qu’il n’était pas sérieux.

    - Non mais sérieusement ! Qui pourrait croire à son jeu d’acteur ? S’estomaqua Aveline.

    - Moi ! Il est pas si mauvais.

    - T’as besoin de lunette, ma parole ! Ses larmes sont totalement bidons !

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    - Av’ faut que tu arrêtes d’être si critique. Tu n’apprécieras jamais rien comme ça.

    - J’aime ce qui est conforme à la réalité.

    - Ouais mais un peu de fantaisie, ça te dériderait un peu, si tu veux mon avis.

    - Mathis ?

    - Oui ?

    - Me*de.

    - Hé !

    C’était une façon pour eux de jouer. Aveline se savait trop sérieuse, et Mathis aimait la taquiner la dessus, lui qui était bien désinvolte en comparaison. Leur échange terminait souvent de la même façon : un juron d’Aveline et d’une exclamation amusé du militaire.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Mathis regarda par la fenêtre et son visage s’illumina. Il se leva alors.

    - Tu vas où ? S’enquit la brune.

    - Je te laisse en tête à tête avec ton acteur préféré, moi je vais rejoindre Al’ !

    Et sans laissait le temps à Aveline de répliquer, il disparut dans la cour.  Elle ne put s’empêcher de se sentir trahie, en le voyant disparaitre ainsi. Ils passaient un si bon moment ensemble, mais à chaque fois, Aldrick venait perturber ses moments.

    Non ! Non ! Aldrick avait tout à fait le droit de vivre son amour pleinement, et Mathis tout autant. Elle reporta son attention sur l’écran.

    - Franchement… Il se moque de moi…

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Mathis rejoignait Aldrick qui ratissait le jardin avec peine. Il n’aimait pas particulièrement ça mais il fallait bien le faire et ses parents étaient bien trop âgés pour cela. Il vit alors son petit ami prendre un râteau et se joindre à lui.

    - T’es pas obligé, tu sais ?

    - Je sais, mais j’en ai envie.

    - T’étais pas mieux avec ma sœur ?

    Cette question fit marquer un arrêt au militaire qui observa le dos de son amant. Aldrick était du genre réservé quant à ses sentiments, sauf avec lui. Mais l’entendre dire une telle chose, cela le choqua un peu.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    - Tu crois qu’il se passe quoi avec elle ? S’indigna l’homme.

    - Rien. Juste que tu passes pas mal de temps avec elle, ses derniers temps.

    - Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, ta sœur joue la brave, mais elle est seule.

    - Comme toujours. Trancha Aldrick.

    - Ouais ben, ça ne veut pas dire qu’elle aime ça.

    Cette réponse fit sourire Aldrick. Sa sœur était seule par choix, il le savait. Sa petite crise d’adolescente ne lui avait jamais permis d’avoir des amis, et maintenant, elle s’enfermait dans son travail. Il n’allait pas la plaindre.

    - Tu sais… A force de prendre sa défense, je vais finir par croire que tu l’aimes. Plaisanta Aldrick.

    - Et si c’était le cas ? Continua Mathis sur la même lancée.

    - Alors je te le ferais payer.

    En disant cela, il arracha le râteau des mains de son petit ami, le poussant dans le tas de feuilles qu’ils venaient de constituer et l’embrassant avec passion.

    Episode 3 - Et le célibat alors ?!

    Après avoir folâtré avec Aldrick, Mathis fut doublement punis sous la coupe de Léonie qui décida de l’entraîner. Il s’était énormément moqué d’Aldrick, qui le soir de son premier entraînement avec sa mère, était revenu avec de multiples ecchymoses et des courbatures éternelles. Aujourd’hui, il comprit la souffrance de son petit-ami.

    - C’est mou tout ça ! Et ça se prétend militaire ?! Mais notre nation court à sa perte !! Remues moi ce gras ! Allez !!!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique